Naissance du blog de Savoir/Agir

L’association Savoir/Agir, issue du collectif « Raisons d’agir » né après les mouvements sociaux de 1995, s’inscrit dans la ligne défendue par Pierre Bourdieu. Depuis septembre 2007, elle publie une revue, que ce blog accompagnera désormais.

Savoir/Agir se veut l’expression d’un intellectuel collectif autonome capable d’intervenir dans l’espace public en prenant appui sur les compétences spécifiques liées à l’exercice du métier de chercheur en sciences sociales. Cette conception cherche à établir des liens solides et durables entre les sciences sociales, la critique des différentes formes de domination et les forces progressistes. Renonçant à une illusoire « neutralité axiologique », elle est explicitement « scientifico-politique », « socio-logiquement » engagée sans suivisme ni sectarisme. Elle se réclame d’un rationalisme critique, universaliste et ouvert.

Loin d’être une feuille de route définie une fois pour toutes, ce projet s’enrichit des progrès et des remises en cause de la connaissance, mais il doit aussi compter avec des clivages, des mots d’ordre ou des slogans liés à l’air du temps. L’une des raisons d’être de cet intellectuel collectif est de refuser les débats artificiels et les jeux verbaux aux airs de radicalité politique, tout en essayant d’apporter un peu de clarté sur des questions embrouillées, trop souvent propices à des prises de position passionnées et passionnelles. Dans une époque guettée par l’obscurantisme et la démagogie, il n’y a pas d’autre voie que le débat argumenté, rigoureux, sobre et loyal.

La charte initiale de Savoir/Agir, toujours d’actualité, avait été conçue dans une période dont l’ordre du jour était dominé par les réformes des retraites et du droit du travail, les politiques d’austérité budgétaire, les attaques contre les services publics, etc. Ces orientations régressives se sont accentuées depuis lors. D’autres questions sont apparues dont certaines sont amplifiées et/ou manipulées par une extrême-droite « établie » : immigration, identité, race, laïcité… Par ailleurs, l’appartenance à l’Union européenne ou le dérèglement climatique imposent de nouvelles grilles d’analyse. Répondre à ces enjeux suppose, outre des enquêtes informées, une posture intellectuelle aussi disponible pour l’exploration de voies inédites que réticente envers les pseudo-ruptures du prophétisme politico-médiatique et les fausses alternatives conceptuelles ou politiques.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search